Buried : stupeur & tremblements

(vieux billet, mais billet quand même)


Au travers de mes dérives sur l'internet cinéphile j'ai pu voir passer une bande annonce assez troublante, Buried
L'histoire se résume en une phrase : un mec encore en vie dans un cercueil sous terre.
Cette vielle peur de l’enfermement sous terre marche terriblement dans une salle de cinéma mais je ne pense pas qu'on retrouve ce type d'ambiance chez soi dans son canap' entrain de siffler de la bière et des chips, les yeux rivés sur son iFan...
 

Pour poser le décor : le personnage principal, un conducteur de camions en irak pour une société américaine, se fait kidnapper par un groupuscule local de terroristes, en bons chrétiens, ils laissent un sac avec un téléphone portable pour qu'il se filme lui-même dans sa boite en palette, histoire que la demande de rançon soit crédible...

Il a donc une fenêtre sur le monde mais que les 3/4 de la batterie, au passage je veux bien la même : vidéos, photos, communication, et tout ça sur la dernière barre, chapo ! Les kidnappeurs ont bien sur laissé aussi un zippo, et des torches lumineuses sinon on verrait rien dans la boi-boite.

Je suis ressorti assez bouleverser quand même, l'histoire écrite sur un ticket de métro marche à merveille, oppressant et nerveuse tout au long au film, la réalisation est vraiment réussie et l'acteur qui a d'ailleurs un faux air de Ben afleck supporte cette histoire à bout de bras.

Rédigé par Chilperik le 31 janvier 2011
Catégorie : Cinéma | Mots clés : critiques, cinéma, peur,

Derniers articles

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot xaxbr ?